la Lectrice / Michel Deville, réal.

Vidéo

Deville, Michel. Réalisateur. Scénariste

Edité par Gaumont - 1988

Constance aime lire, rêver en lisant, mettre en images. Elle lit "La Lectrice" qui raconte l'histoire de Marie qui elle-même est passionnée de lecture et qui en fait son métier. Constance s'identifie dès lors à son personnage et fait paraître une annonce. Ainsi, elle rencontre Eric, un adolescent plus sensible au charme de Constance qu'à la littérature ; une Générale centenaire ; Coralie, un fillette très vive et malicieuse. De fil en aiguille, elle finit par attirer l'attention de la police qui la soupçonne de prostitution clandestine. Piégée, troublée, Constance décide de s'arrêter même si le chômage la guette.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Sonates pour piano (2) / Ludwig Van Beethoven | Beethoven, Ludwig van (1770-1827)

Sonates pour piano (2) / Ludwig Van Beethoven...

Partition | Beethoven, Ludwig van (1770-1827)

Sonates 1 à 15 (1) / Ludwig Van Beethoven | Beethoven, Ludwig van (1770-1827)

Sonates 1 à 15 (1) / Ludwig Van Beethoven

Partition | Beethoven, Ludwig van (1770-1827) | 1992

Sonates les plus célèbres | Beethoven, Ludwig van (1770-1827). Auteur

Sonates les plus célèbres

Partition | Beethoven, Ludwig van (1770-1827). Auteur | 1992

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Excellent 5/5

    Michel Deville réalise là un film excellent à tous points de vue. Miou-Miou a un rôle difficile, un peu mystérieux avec un sujet central qui est tantôt la beauté des textes et le plaisir de les lire pour soi ou pour les autres, tantôt son charme personnel en tant que jeune femme. Elle excelle en tout, subtile et jamais vulgaire. Les textes sont superbes, elle est superbe, on est constamment sous le charme de l’un ou de l’autre ou des deux. On ne sait jamais comment cela va évoluer, tout est surprise, pour notre plus grand amusement. Le choix des musiques est magnifique, parfois humoristique même et contribue à la joie de vivre qui émane du film.

    par Joel Le 14 juin 2019 à 15:54